Page 9 - histoire Aeronautique Brésil
P. 9

9


                      Plusieurs  entrepreneurs  et  pionniers  français  se  manifestent  dans  des
                  pays. Les avions sortent des usines de France et commencent à sillonner le
                  ciel des Amériques.

                   Les industriels les plus connus en Europe sont :

                  Breguet,     Potez,    Latécoère,     Farman,     Blériot,   Dewoitine      (France)
                  Junker(Allemagne) Fokker (Hollande), De Haviland, Handley Page (Grande-
                  Bretagne) Savoia-Marchetti (Italie).


                  Pour l’Amérique du Nord : Canadair (Canada) Douglas, Boeing(États-Unis)
                  La  Talleres  Nacionales  de  Construcciones  Aeronáuticas  (T.N.C.A.)
                  (Mexique).

                   En  Amérique  Centrale  l’industrie  est  inexistante,  quelques  avions  sont
                  construits principalement sous licence étrangère.

                       En Amérique du Sud quelques constructeurs sont désormais à la tâche
                  dans quelques pays.

                   Les licences de fabrication ou la création de filiales seront les moyens de
                  développer leur industrie naissante.

                  Castaibert, Delaygue, F.M.A.(Argentine), I.P.T., F.N.A.H. (Brésil).

                   Sanchez Besa(Chili) Gonzalo Mejía (Colombie) Faucett Stinson (Pèrou).

                  Pendant et après la Premier Guerre mondiale les exploits des as commencent
                  à être écrits, racontés et un public de plus en plus large éprouve de grands
                  engouements pour ces récits épiques de combats aériens.

                      Un  parterre  de  personne  de  certains  pays  inaugure  véritablement
                  l’inscription d’une culture aérienne dans leur patrimoine, l’aviation devient, une
                  réalité tangible relayée par la presse au quotidien comme actuellement.
                    La presse est friande des exploits, elles annoncent les accidents et même
                  l’arrivée et l’atterrissage d’un avion dans les aéroports des villes.

                  Le  pilote  est  qualifié  de  « professionnels »  et  pour  les  têtes  brûlées  cela
                  devient un parfum d’aventure.

                   Durant cette guerre de 14/18, plusieurs centaines de Latino-américains et de
                  nord-américains (l’escadrille Lafayette aux E.U.A.) se sont engagées dans les
                  armées européennes en qualité de volontaires, et ont combattu au péril de
                  leur vie.

                  Les pays d’Amérique Latine 9 demeurent neutres jusqu’à l’entrée en guerre
                  des États-Unis. En avril 1917, Panamá et Cuba déclarent aussi la guerre à
                  l’Allemagne. Ces pays sont rejoints par le Brésil en octobre 1917.

                   Entre avril et juillet 1918, le Costa Rica, le Guatemala, Haïti, le Honduras et
                  le Nicaragua entrent dans le conflit.
   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14